Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2022 2 10 /05 /mai /2022 16:56

Si vous voulez en savoir plus sur les faluns et les étranges animaux qui vivaient à cette époque...

Demandez le programme...
Demandez le programme...

Demandez le programme...

Partager cet article
Repost0
10 mai 2022 2 10 /05 /mai /2022 16:40

L’abbaye de Cornilly, entre Fresnes et Contres, fut fondée au 11ème siècle par un seigneur de Saint-Aignan, Geoffroy II de Donzy et des moines venus de l'abbaye italienne de Vallombreuse en Toscane.

Les querelles de pouvoir entre les comtes de Blois et ceux d’Anjou, la soif de possessions des uns et des autres, les rivalités avec les évêques, font, que dans ce trou perdu vers 1087, arrivent 12 moines bénédictins blancs. Marie Maxille a donné des terres, les pauvres donnent leurs bras et bâtissent Cornilly.

Ces moines ont fait 1400 km à pied avec des chiffons humides qui contiennent des plantes : de la vigne !

La zone marécageuse va être aménagée et l’abbaye construite. Il y aura 4 étangs pour le poisson, un vivier qui a changé de place aujourd’hui et un pigeonnier en forme de tour. Des caves pour le vin.  Des métairies tout autour pour travailler la terre.

Grâce aux dons qu'elle reçoit, l'établissement prospère rapidement. Frère André, chef de la communauté des moines, est appelé peu de temps après la création de Cornilly à fonder l'abbaye de Chezal-Benoît, dans l'actuel département du Cher.

Le corps d’habitation actuelle…

Le corps d’habitation actuelle…

Les ruines de l’église. L’endroit génère une grande sérénité…

Les ruines de l’église. L’endroit génère une grande sérénité…

L'abbaye de Cornilly est détruite par deux fois, au moment de la guerre de Cent Ans, puis lors des guerres de Religion.

En 1356-1357, le Prince Noir dévaste une partie de la France et fait incendier Cornilly sur son passage.

En 1562, ce seront les Protestants qui la détruisent.

Reconstruite, elle est pourtant délaissée au début du 18ème siècle par les moines, qui se réfugient à Chezal-Benoît. L'abbaye et ses biens sont mis en fermage et deviennent Biens Nationaux à la Révolution en 1792. Sans oublier les vols de matériaux au fil des décennies…

L'établissement monastique est racheté par M. Lambeaux de Bizemont. Il devient par la suite une exploitation agricole jusque dans les années 1960.

 

Ensuite, il est racheté et restauré par la famille de madame et monsieur de La Villarmois et par eux-mêmes depuis 20 ans !

 

Une partie des restaurations réalisées et … en cours encore  pour un certain temps voire un temps certain…

Une partie des restaurations réalisées et … en cours encore pour un certain temps voire un temps certain…

En 1924, l’abbaye de Cornilly est inscrite à l’Inventaire supplémentaire et radiée en 1928.

Jean Martin-Démézil fait un dossier de classement en 1942. Sans suite, époque peu favorable…

En 1984, il y a une protection partielle sous Jack Lang.

Chaque étude ou chaque diagnostic avant travaux coûte déjà une fortune même si la moitié est payée par le ministère. La moitié de 50 000 € ça fait beaucoup d’argent et ensuite il faut en trouver d’autres pour faire faire les travaux.

Un engagement de toute une vie.

Et les descendants ? Le flambeau repris par des petits enfants peut-être …

 

Bruno de La Villarmois termine la présentation de son domaine par une dégustation de bière de Cornilly…

Il brasse de l’ambrée, de la blonde et de la blanche.

En 2022, la fleur de houblon viendra de la propriété.

 

Une dégustation fort appréciée...

Une dégustation fort appréciée...

Nous remercions  Bruno de La Villarmois,  vers 17 heures pour ce voyage dans le temps.

La météo a été clémente sauf quelques gouttes un peu fraîches… de grêle.

L’ensemble du monument dégage une grande sérénité et la promenade fut agréable.

L’érudition de Bruno de La Villarmois nous a conquis.

 

Catherine Loriot

 

Partager cet article
Repost0
9 mai 2022 1 09 /05 /mai /2022 18:19

Joëlle Nouaille, est présidente de la  SAMPP (Société des Amis du Musée et du Patrimoine de Pontlevoy). Elle va nous parler de la réclame vantant le chocolat. Elle va s’appuyer sur la collection de la commune de Pontlevoy. Ce sont essentiellement des affiches de la fin du 19ème début du 20ème siècle. Elle évoque quelques chromos pour cette même période. Poulain mais pas que…

Joëlle Nouaille, notre intervenante

Joëlle Nouaille, notre intervenante

LES AFFICHES.

A la fin du 19ème siècle, l’industrialisation est en plein développement y compris pour la production de chocolat. Les industriels vont faire appel à la réclame, faire appel à l’image. Notons au passage que la pratique de l’affichage est plus ancienne que l’affiche elle-même. Généralement manuscrite, elle était le monopole de l’Etat et de l’Eglise. Revenons à nos industriels qui remarquent qu’il y a un impact sur la production et la vente des produits vantés. En même temps, l’imprimerie se développe.

C’est Jules Chéret qui va théoriser les principes d’une affiche artistique réussie : de grandes dimensions, des couleurs éclatantes et faire ressortir le message ! Il faut un texte percutant et un personnage qui revient de temps en temps, plutôt systématiquement une figure féminine. « La Chérette » est née…

Il y a d’autres illustrateurs, peintres, décorateurs qui participent au développement de l’affiche artistique : Lucien Lefèvre, Théophile-Alexandre Steinlein, Eugène Grasset, Alfons Mucha, Firmin Bouisset, Henri Gerbault, Leonetto Cappiello.

 

Joëlle Nouaille va nous faire découvrir ces affiches qui racontent une histoire.

Il y a des mises en scène d’enfants, plus ou moins espiègles.

Des messages axés sur la santé ; le chocolat, à l’origine était vendu en pharmacie. C’est un produit nourrissant, avec plein de bienfaits pour les enfants. (Chocolat Delespaul-Havez.)

Des scènes pédagogiques car après 1881, l’école est gratuite, laïque et plus tard obligatoire.

On met en scène l’école, un apprentissage par l’image. (Chocolat de Guyenne)

(Chocolat Menier avec la fillette qui va inscrire cette marque dans l’imaginaire collectif).

 

Bébé Poulain de 1894

Bébé Poulain de 1894

La première affiche publicitaire de la chocolaterie Poulain est le Bébé Poulain de 1894. Elle est d’Ernest Brun. C’est le premier bébé sur une affiche publicitaire. Joëlle nous l’a apportée en grandeur nature.

Les premières affiches Poulain, de Firmin Bouisset : L’écolier qui a réussi à attraper son chocolat et le Pierrot gourmand que tout le monde connait.

Avec le pulvérisé Poulain, le diable entre en scène. Il y a des éclairs dans la casserole, il donne du peps. On peut y voir le péché de tentation, de gourmandise… (San Marco).

Une famille avec le grand-père et 3 petits enfants sur fond de couleurs bleu, blanc, rouge. Un chocolat national, bon pour la France, ce chocolat Poulain. (Henri Gerbault).

Puis on passe à l’exotique avec le chocolat mexicain, chocolat Masson. Un homme est mis en scène sur un cheval fougueux pour donner de l’énergie en 1892 par Eugène Grasset.

En 1895, il s’inspire d’Art Nouveau dans une affiche à arabesques avec une jeune dame et sa fillette pour la même marque.

Steilein met en scène systématiquement un chat. La fillette est soucieuse de protéger sa tasse de chocolat de la convoitise du chat. (Compagnie française Chocolats et Thés).

Le Chocolat Idéal d’Alfons Mucha de 1897 retrouve le graphisme d’Art Nouveau.

Le musée de Pontlevoy n’a pas cette affiche en original mais en reproduction.

La concurrence est rude au vu des affiches de nombreuses marques sur le chocolat.

On trouve les marques Lombart, Devinck.

Pour le Chocolat la Faveur, le nom viendrait de la faveur accordée par Louis XIV de fabriquer et manger du chocolat, ramené en 1665 par des conquérants du Mexique puis en Espagne et en France par le biais de sa mère, Anne d’Autriche, fille du roi d’Espagne.

Puis les marques Carpentier, Dauphin, Badenia (Suisse avec le bon lait des alpages), Grondard, Louit, Besnier, François et le chocolat des 3 Frères.

Le chocolat Ibled a une affiche mystérieuse avec un point d’interrogation. Avec un collage de vignettes, prises sur chaque paquet de chocolat, on pouvait échanger au Crédit Lyonnais et on recevait 2 f. « La tirelire pour Bébé ».

                        L’affiche de 1911 de Leonetto Cappiello…

L’affiche de 1911 de Leonetto Cappiello…

C’est en 1911, que Leonetto Cappiello, va inventer l’affiche avec le Poulain- Orange bondissant qui s’enfuit vers une verte prairie, avec la tablette qu’il a chapardée à la petite fille en rouge.

C’est la première fois que le Poulain est associé au fondateur de la société Victor Auguste Poulain. Il y a association d’idées dans la tête du consommateur avec le Poulain et le nom du fondateur de la marque.

Ce sera désormais, le poulain, le symbole de la marque Poulain.

 

LES CHROMOS.

Difficile de parler de la réclame sans évoquer les chromos.

Ce mot vient de l’abréviation de chromolithographie.

D’après Franck Hanot, le calcaire lithographique est un calcaire à grain fin. Il est très dur et s’approche du marbre. Les cassures sont conchoïdales, en éclats, comme lié à un coquillage.

On utilise ce calcaire particulier, on trace des dessins à l’encre, une pierre par couleur.

On passe une presse et ainsi de suite.

Il faut bien caler le tout car sinon, il y a des ratages.

Deux pierres de calcaire lithographique et des épreuves aux couleurs uniques par pierre…

Deux pierres de calcaire lithographique et des épreuves aux couleurs uniques par pierre…

Le directeur du Bon Marché, est le 1er en France à offrir une chromolithographie publicitaire pour un achat effectué dans son magasin. D’autres magasins vont suivre et des industriels comme Poulain.

Les imprimeurs lithographes vont éditer des planches entières d’images et les marques font imprimer leurs propres textes publicitaires.

Les chromos illustraient des scènes de la vie quotidienne appelées « scènes de genre » puis ils deviennent plus pédagogiques et abordent tous les domaines de la connaissance.

Plage de Dieppe

Plage de Dieppe

Pour les produits plus luxueux, les marques développent des chromos plus luxueux.

Ils peuvent être gaufrés, avec du satin incrusté pour habiller un personnage ou découpi, détouré pour obtenir un effet de dentelle.

La firme Poulain en a édité beaucoup de chromos. Elle avait sa propre imprimerie et les « satins » étaient faits à Blois.

Chromo avec du satin...

Chromo avec du satin...

C’est la photographie qui supplanta peu à peu les chromos en créant les cartes postales. Après la guerre de 14, il n’y a plus de chromos de ce genre. Dans les années 30, la photogravure et l’offset ont remplacé la chromolithographie.

Joëlle qui a fini son exposé va nous montrer « en vrai », les chromos, posés sur les tables. Elle nous en présente quelques-uns, des 10 000 issus d’une collection généreusement offerte à la ville de Pontlevoy par un collectionneur. C’est Nina Favard, ancienne présidente de la SAMPP et son mari, ancien maire, amoureux du patrimoine qui ont commencé à rechercher des affiches et chromos pour le musée de Pontlevoy, dans les salles des ventes entre 1985 et 1990. Cela les a amenés à connaitre des collectionneurs sur le sujet. La collection s’est enrichie dernièrement avec ce don généreux.

 

Auguste Poulain, né en 1825, enfant frêle d’une fratrie nombreuse, va aller à l’école qu’il quitte vers 9 ou 10 ans. Il cherche à être apprenti. Il est épicier à Bléré puis à Blois. Par recommandation, il arrive à Paris où il apprend le métier du chocolat. Avec la dot de sa femme, il achète des machines et en 1848, il crée sa chocolaterie à Blois. Il a le savoir-faire… L’usine s’étend encore jusqu’en 1862. A la fin du 19ème début du 20ème, il crée ce qu’on appellerait maintenant une SCI et se retire. Albert Poulain garde l’esprit familial avec la qualité et un prix correct. Ce sera racheté plus tard mais c’est une autre histoire…

 

Merci à Joëlle pour ce moment passé ensemble...

On se sépare vers 17h après avoir partagé un chocolat chaud, souvenir remontant de l’enfance et croqué du chocolat noir Poulain, en tablette !

Un peu de douceur afin d’estomper les temps troublés que nous vivons, ne peut pas faire de mal…

 

Dans l’attente du printemps et de l’espoir de jours meilleurs, portez-vous bien.

A bientôt pour de nouveaux partages.

 

Catherine Loriot

Partager cet article
Repost0
9 mai 2022 1 09 /05 /mai /2022 17:18

Pour faire une transition avec notre réunion de travail de décembre dernier, j’ai choisi, pour commencer de vous parler d’expressions ayant un lien avec un élément de terrain comme un chemin, une montagne, un torrent… D’autres avec des éléments du paysage bâti ou non : église, arbre, moulin …

Chemin discourant, j’évoquerai d’autres expressions qu’on utilise mais qui ont un certain mystère

D’après la carte de M la Mine … Dessinateur

D’après la carte de M la Mine … Dessinateur

Trouver son chemin de Damas est une expression tirée de la tradition chrétienne qui signifie : « Trouver sa voie » c'est-à-dire renoncer à ses anciennes idées et en adopter de nouvelles que l'on va défendre passionnément. D'après les Actes des Apôtres, récits chrétiens de la vie de saint Paul, Saul, un juif rigoriste. Il est d'abord un persécuteur des premiers chrétiens. Il a reçu la mission d'aller chercher des prisonniers chrétiens  à Damas. Sur la route, une lumière resplendit et Saul tombe par terre et perd la vue. Il entend : «Saul, pourquoi me persécutes-tu ? Il dit: qui es-tu seigneur ? Je suis Jésus tu m'as persécuté, relève toi et rends-toi à Damas. Arrivé à Damas, Saul « perd les écailles qu'il avait sur les yeux », c'est-à-dire qu'il s'est converti au christianisme sous le nom de Paul (les catholiques le nomment saint Paul).

 

Montagne qui accouche d’une souris  Cette expression date du XVIIe siècle, elle fut rendue célèbre par une fable de Jean de la Fontaine. Cette métaphore compare la taille d'une montagne à un projet ambitieux dont on attend beaucoup et pour lequel on obtient une souris, c'est-à-dire quelque chose d'insignifiant.

 

Garder l’église au milieu du village ou remettre l’église au milieu du village

Étymologiquement l'expression "garder l'église au milieu du village", ou la variante "remettre l'église au milieu du village", est assez facile à deviner. Autrefois, les villages étaient construits autour de l'église. Mais sa signification, elle, est plus complexe.  Cette expression, peut-être d’origine alsacienne, est métaphorique. Elle emploie l’image de la localisation centrale de l’église. En effet, au Moyen-Âge, la place du village se confondait avec la place de l’église, qui était le lieu de rassemblement des habitants. Autour d’elle se développait le village, les rues, les maisons.  Ainsi, « garder l’église au centre du village » signifie garder les idées claires, préserver la tradition. Remettre l’église au centre du village, c’est rétablir l’ordre, la vérité, contrer le chaos. L’expression peut s’employer dans divers domaines.  Il a marqué un but et égalisé le score. Il a remis l’église au milieu du village.

Les expressions mettre les points sur les i ou remettre les pendules à l’heure sont assez synonymes de remettre l’église au centre du village.

 

Théâtre des opérations

Un théâtre d'opération ou encore « théâtre des opérations » est, en stratégie militaire, une zone géographique délimitée où se déroule un conflit armé impliquant au moins deux adversaires. Le terme n'est pas utilisé pour une guerre qui a lieu dans une seule région du globe.

Zone où se déroule un conflit militaire ou une opération d'envergure.

 

Vallée de larmes

Vie sur la terre au figuré. En termes de dévotion, la vallée de larmes, la vallée de misère, la vie présente par opposition au bonheur de la vie future. ...

« Ce qui fait et fera toujours de ce monde une vallée de larmes, c'est l'insatiable cupidité et l'indomptable orgueil des hommes ». Voltaire, Lettres à Rousseau.

 

Un pavé dans la mare

Qualifie tout ce qui apporte la surprise et le trouble dans une situation tranquille. Origine : Expression française simple quant à son interprétation mais plus complexe quant à ses origines puisque sa date d’apparition n’est guère précisée mais qui semble venir d’une fable de La fontaine  faisant allusion aux grenouilles qui demandent un roi. La métaphore utilisée pour exprimer le trouble est facilement explicable puisque le fait de jeter le pavé dans une mare jusqu’alors calme et limpide va la transformer en un marécage boueux dans laquelle il serait impossible de discerner quoi que ce soit.

 

Arbre qui cache la forêt

Cette expression date du XXe siècle. Il s'agit d'une métaphore pour désigner une personne qui se fixerait sur un détail au lieu de voir quelque chose dans son ensemble comme quelqu'un qui ne verrait qu'un arbre et non pas la forêt. Cela traduit un manque d'objectivité.

 

L’hôpital qui se moque de la Charité

Ici, le mot "hôpital" désigne un établissement médical depuis le XVIIe siècle. Cet établissement était géré par un donneur d'ordres, qui se nommait "charité". L'hôpital, n'ayant rien à envier à la charité, n'a donc aucune raison valable de s'en moquer. C'est là qu'est le côté amusant de la locution, une certaine ironie. Ceci qualifie donc une personne qui se moque de quelqu'un qui a le même défaut qu'elle.

 

Faire un pont d’or

Au XVIe siècle, faire des ponts d'or à quelqu'un signifiait offrir une retraite à un ennemi battu, pour ne pas susciter de réaction de désespoir. En d'autres termes, il s'agissait de lui offrir une porte de sortie pour éviter un drame.

Aujourd'hui, l'expression s'est chargée d'un autre sens, figuré toujours et au singulier, celui de faire une offre très intéressante (lucrative), d'offrir une bonne place... à une personne, pour la mettre dans sa poche.

 

Le droit chemin

Cette expression tire sa signification du verbe "redresser", qui signifie au sens premier "rendre droit quelque chose de nouveau", et qui est pris ici dans son sens figuré de "remettre dans le droit chemin, dans la bonne voie".

Mener une vie honnête ; revenir à une vie honnête ; discipliner, ramener à une vie honnête ; soumettre à l'ordre établi ; exercer une violence pour contraindre à la soumission.

 

Il n’y a pas le feu au lac !

On n'est pas pressés ; il n'y a aucune urgence ; ça peut attendre.

L'expression d'origine, qui date du XXe siècle, est tout simplement "il n'y a pas le feu" ou, en raccourci, "y'a pas l'feu". Son message est très clair : s'il n'y a pas le feu, il n'y a aucune raison de se presser (sous-entendu : pour aller l'éteindre). Si quelques facétieux ont jugé utile de rajouter "au lac", c'est par moquerie de la proverbiale lenteur de nos amis Suisses qui sont supposés avoir du mal à se dépêcher : "y'a l'feu ou bien ? Bon alors si y'a pas l'feu, on n'a vraiment pas besoin de s'presser".
Pourquoi "au lac" ? Eh bien simplement parce que le Léman est un des symboles de la Suisse et que l'ajout de l'absurdité d'un lac qui prendrait feu ne fait que rajouter un cran dans la moquerie.
 

Pré carré

Le pré carré est une double ligne de villes fortifiées qui protège les nouvelles frontières du Royaume de France contre les Pays-Bas espagnols. Le pré carré a été conçu par Vauban dans la seconde moitié du XVIIᵉ siècle après la conquête du Nord de l’actuelle France. Protéger son territoire.

C'est en 1673, que cette expression est née par une lettre de Vauban adressée à Louvois.

"Défendre son pré carré" désigne actuellement un lieu à protéger.

 

Gouffre sans fond

Un gouffre a toujours un fond. Dire qu'il est sans fond illustre une situation sans issue, sans terme.

(Figuré) (Péjoratif) Projet qui engloutit des sommes d'argent colossales en permanence sans tenir ses promesses.

 

Mine de rien

"Mine de rien" est une expression qui semble être née vers la fin du XVIIe siècle. La "mine" est en fait l'air, l'apparence. L'expression signifie "comme si de rien n'était, sans en avoir l'air".

 

Se faire une place au soleil

Cette expression signifie obtenir une position sociale enviable. Exemple : Il a beaucoup galéré lorsqu'il était enfant, mais grâce à sa persévérance, il s'est fait une place au soleil.

Situation agréable, se faire une situation enviable ; obtenir une reconnaissance officielle dans une situation de concurrence, réussir socialement.

 

En eaux troubles

Profiter d'une situation confuse, en tirer avantage, faire des profits peu honorables. Origine : Expression française dont les origines remontent au milieu du XVème siècle qui serait parait-il empruntée à une locution grecque. L’idée prédominante est celle de l’incertitude et de la chance car contrairement à la chasse,  la pêche est un domaine plus qu’incertain. L’adjectif trouble va être utilisé à double sens : il va désigner un milieu qui n’est pas transparent donc qui cache des mystères et qui est dangereux  en plus de tout ce qui a trait à la suspicion.

Exemple d'utilisation : Il y a des gens qui se réjouissent des malheurs publics dans l'espoir de pêcher en eau trouble.

 

Havre de paix

En langage maritime, un havre a deux sens :

Une crique ou une baie donnant sur la mer et constituant un mouillage sûr pour les bateaux de passage quelles que soient les conditions de mer et de vent.

Un port côtier naturel plus ou moins refermé présentant par tout temps un abri sûr pour les bateaux  amarrés ; le sens métaphorique d'abri est plus fréquent aujourd'hui (un havre de paix).

Du temps de la marine à voile, les principaux havres ont donné naissance à des ports de commerce, comme Le Havre de Grâce ou New Haven.

 

 Vague à l’âme

Le vague à l'âme désigne un mal-être, un mal de vivre ou une difficulté d'être sans cause bien définie. Il s'agit également de la tristesse ou de la mélancolie dans laquelle se complaisaient les Romantiques.

 

Tour d’ivoire

Apparue pour la première fois dans le Cantique des Cantiques où le cou d'une femme était comparé à une "tour d'ivoire", l'expression, tel que nous la connaissons nous vient du XIXe avec le poète Charles-Augustin Sainte-Beuve.

Celui-ci l'emploie pour parler de Vigny : la tour est le lieu de calme et de sûreté où le poète peut tailler ses poèmes avec la même minutie que s'il s'agissait d'ivoire.

Lieu où se retire une personne souhaitant couper les ponts avec le monde extérieur.

 

 

LA BIOGRAPHIE de M. la MINE

M. la Mine né en Belgique en 1985, vit à Wépion. Une fois sa thèse achevée (2014), celui qu’on appelle « M. la Mine » décide de consacrer une bonne partie de son temps à son violon d’Ingres : le dessin d’humour et d’actu. Publiés sur son blog et les réseaux sociaux, ses cartoons et planches lui ménagent un public toujours plus nombreux et enthousiaste. Depuis 2016, il professionnalise petit à petit son activité de dessinateur, qu’il mène parallèlement à une carrière plus « académique ». Il réalise ainsi une série d’affiches et de couvertures de livres, collabore avec quelques journaux et magazines en Belgique. En 2018, il intègre la collection Pataquès des Éditions Delcourt, ce qui lui offre l’occasion de publier un premier recueil de ses planches à l’humour profondément marqué sa formation littéraire, la satire désabusée et un certain goût pour l’absurde.   Texte © Delcourt

D’autres expressions plus ou moins utilisées avec une origine jamais certaine …

Payer rubis sur l'ongle

Payer comptant ; payer exactement et avec rigueur.
Alors d'où peut bien venir cette expression ? Pour ce qui est de la date, cela vient du XVIIe siècle.
A cette époque, on disait "faire rubis sur l'ongle". Dans son "Dictionnaire comique" publié en 1718, Philibert-Joseph Le Roux indique qu'au cours des beuveries, lors d'une tournée dédiée à un absent estimé, il était coutumier de garder au fond du verre une toute petite goutte, de la verser sur l'ongle du pouce, puis de la lécher pour marquer l'attachement porté à la personne.
Et si le verre était rempli de vin rouge, une telle mini goutte pouvait passer pour un rubis.
A la même époque, c'est aussi devenu une métaphore pour dire "payer jusqu'au dernier sou".
Le 'rubis' liquide ayant été progressivement oublié, c'est le deuxième sens qui a d'abord été maintenu (le verbe payer ayant pris le dessus sur 'faire') avant qu'on n'associe plus l'expression qu'à un paiement comptant et intégral.

 

Filer un mauvais coton

Dépérir ; avoir la santé qui se dégrade ; faire de mauvaises affaires ; mener une vie déréglée ne menant à rien ; se dévergonder.

A la fin du XVIIe siècle, pour signifier "se ruiner", on disait "jeter un vilain coton" par allusion aux étoffes qui, en s'usant, perdaient des boules de fil de coton jusqu'à leur détérioration complète ou la déchirure.
Au XIXe siècle, alors que la même expression signifie déjà "dépérir par la maladie", 'vilain' est progressivement remplacé par 'mauvais' et l'installation de nombreuses filatures où on 'file' le coton, provoque le remplacement de 'jeter' pour aboutir à l'expression actuelle.

 

C'est kif-kif

C'est pareil ; c'est la même chose ; cela revient au même ; c'est équivalent ; kif-kif bourricot. Pour certains, le 'kif', c'est le hashich, cultivé en grande quantité au Maroc. Mais kif-kif, ce n'est pas une double dose de shit. Il s'agit d'une expression qui date de 1867 et qui a été empruntée à l'arabe maghrébin et ramenée en France par les soldats des armées d'Afrique du Nord.

C'est un dédoublement du mot arabe 'kif' qui signifie 'comme'.

On trouve des variantes intensives comme "kif-kif le même sac" ou, plus souvent, "kif-kif bourricot", cette dernière étant une adaptation libre, mais plaisante, d'une locution arabe "pareil à l'âne".
Notez que "kif-kif bourricot" peut aussi être remplacé par la locution "blanc bonnet et bonnet blanc".  

 

En faire tout un fromage

Faire toute une histoire pour pas grand-chose ; grossir à l'extrême une difficulté ; s'agiter pour des choses de petite importance. Cette expression date du XXe siècle.
En partant de pas grand-chose (du lait) on peut arriver à obtenir quelque chose de très élaboré, nécessitant un savoir-faire certain (le fromage) mais pas extraordinaire.


Prendre la poudre d'escampette

S'enfuir ; prendre ses jambes à son cou ; prendre la fuite ; se sauver à toutes jambes

C'est donc en allant vers le nord-nord-est qu'on découvre que l'escampette est un diminutif de 'escampe' qui, au XVIe siècle, désignait la fuite, mot lui-même issu du verbe du XIVe 'escamper' qui voulait dire 'fuir' (mais qui était considéré comme un mot vulgaire).
De nos jours, le mot 'escampette' n'est plus utilisé que dans cette locution qui date du XVIIe siècle.
Quant à la poudre, on ne sait pas vraiment s'il s'agit de celle qui, en explosant, provoque la fuite, ou plus probablement de la poussière du chemin que soulève le fuyard en courant.

 

 

 

Bonne lecture à vous. Vous pouvez chercher d'autres expressions plus ou moins pittoresques...

Partager cet article
Repost0
1 février 2022 2 01 /02 /février /2022 12:09

Comme il fait gris et sombre, que l’humeur est morose, je vous propose de nous emmener au soleil vers des promesses de printemps avec les grillons, les cigales et les oiseaux. Leurs mélodies vont nous porter vers des horizons de musique, de chaleur et de bonne humeur.

L’été quand vous voulez vous endormir avec la fenêtre ouverte pour profiter de la fraîcheur du soir, la nuit est troublée par un chant vif, puissant et répétitif. C’est le grillon qui commence sa mélodie.

 

Le GRILLON

Il existe près de 5 000 espèces de Gryllidae dans le monde  dont une vingtaine en France (en comptant les courtilières et les grillons myrmécophiles), et l'on retrouve des traces fossiles attestant de leur présence remontant au Trias supérieur.

La tête, presque sphérique, est flanquée de chaque côté d’yeux gros et saillants, les antennes sont longues et filiformes. Le thorax, de forme trapézoïdale et d'apparence trapue, est résistant et robuste. L'extrémité de l'abdomen est munie de cerques. Comme tous les insectes, les gryllidés possèdent six pattes. Les pattes postérieures sont très développées et adaptées au saut.

Chez la plupart des espèces, les ailes des grillons ne sont pas adaptées au vol. Les ailes antérieures sont développées en élytres constitués de chitine dure et résistante, faisant office de bouclier et d'organes stridulatoires ; les ailes ont donc perdu leur rôle d'organes locomoteurs.

Le chant est l'apanage des mâles, et pour faire simple, sachez que la stridulation est conjointement produite par le frottement de l'élytre droit sur le gauche, et par celui de zones différenciées que sont l'archet et la chanterelle. Le rythme, l'intensité, et la durée, varient selon les circonstances, et en quelque sorte au gré des humeurs de l’insecte. Certaines espèces de grillons ont leur mâle qui stridule, le chant étant entendu grâce au tympan placé sur le tibia de la première paire de pattes. ... Deux zones membraneuses, la harpe et le miroir, amplifient les sons émis.

Le chant d'appel, puissant et régulier, est de loin le plus connu. Il se pratique à l'entrée du terrier, et bien campé sur ses pattes, notre grillon peut s'y adonner des heures durant. Quand deux mâles s'affrontent pour défendre leur territoire, ou pour la conquête d'une femelle, la stridulation devient alors extraordinairement rapide, intense, et même violente. A l'inverse elle se fait lente, douce, et quasi murmure quand il s'agit de séduire l'élue.

 

Un grillon ...

Un grillon ...

Appareil stridulatoire sur les élytres du Grillon domestique ou "Cri-Cri" (Gryllus domesticus)

Appareil stridulatoire sur les élytres du Grillon domestique ou "Cri-Cri" (Gryllus domesticus)

Quelques infos culturelles :

*Dans les régions francophones du Canada, les grillons sont parfois appelés « criquets ». Le personnage du Pinocchio de Walt Disney, Jiminy Cricket, est en fait un grillon.

*Dans la Chine ancienne, on organisait des concours de chants de grillons ; les meilleurs chanteurs se vendaient à des prix parfois élevés.

*Des combats de grillons (selon une gradation stéréotypée : escrime avec les antennes, écartement des mandibules, prise de mandibules, corps à corps) encore populaires parmi les personnes âgées sont organisés en Asie, principalement en Chine (6 millions d'amateurs dont 500 000 à Shanghaï où existe dans le vieux quartier de Qibao un « musée du grillon »), Indonésie, Vietnam et à Madagascar.

*Dans le calendrier républicain, le Grillon était le nom attribué au 25e jour du mois de frimaire.

La CIGALE

Est-ce que vous avez déjà vu une cigale ?

Moi, non !  Juste entendu les chants dans la garrigue…

La cigale que j’ai vue le plus longtemps, était accrochée chez ma grand-mère sur le mur de l’entrée. En faïence jaune. Souvenir venant du Sud de la France, rapporté par un ami de la famille !

Les cigales sont de couleur générale brune, leur corps est long de 5 à 9 centimètres. Il existe aussi des cigales vertes, qui préfèrent s'installer sur les végétaux bien verts. Leur bouche possède une sorte de longue trompe rigide, le rostrum (anatomie), appelé rostre, qu’elles plantent dans les racines (larves) et d'autres organes végétaux afin de se nourrir. Elles disposent de quatre longues ailes transparentes avec des traits ou des points noirs selon les espèces.

 

La première apparition de la cigale remonte à 264 millions d’années.

Une cigale ...

Une cigale ...

Les oeufs sont pondus en été en France, au collet (base du tronc) d'arbustes et d'herbes. À la fin de l'été ou à l'automne les œufs donnent des larves qui vont s'enfouir dans le sol, pour plusieurs années en général (voire 17 ans pour certaines espèces). Pendant la période larvaire souterraine, qui dure de 10 mois à plusieurs années, la nutrition se fait sur des racines. Les pattes avant sont munies d'une structure fouisseuse qui permet de creuser des galeries. La structure de l'abdomen canalise l'urine abondante des larves de cigales vers les pattes avant, ce qui permet de ramollir la terre.

Ce n'est que durant la dernière année de sa vie que commence la vie aérienne de la cigale. La nymphe sort de terre et se fixe sur une tige ou un tronc, voire sur une pierre et commence sa dernière mue ou « mue imaginale ». La cigale se transforme alors en insecte adulte dit « parfait », ou imago pour se reproduire durant seulement un mois et demi.

La cymbalisation est un chant nuptial, produit par le mâle et a pour fonction d'attirer les femelles (Seul le mâle chante en principe et la femelle ne chante pas, bien qu’elle puisse chanter pour signaler un prédateur, ou éloigner les autres mâles).

Dès que la température est suffisamment élevée, environ 25 °C, le mâle « chante », ou plus exactement, il cymbalise. Il possède un organe phonatoire spécialisé, les cymbales, qui sont situées dans son abdomen.

La cymbalisation est le résultat de la déformation d'une membrane (un peu comme le couvercle d'un bidon) actionnée par un muscle. C'est un son très puissant que le mâle fait en faisant vibrer son abdomen dont le ventre est pratiquement vide pour mieux servir de caisse de résonance et s'évacue par des évents. La fréquence et la modulation de la cymbalisation caractérisent les différentes espèces de cigales. Le but de cette cymbalisation est d'attirer les femelles de la même espèce. Généralement, on différencie les espèces grâce à leurs particularités morphologiques. Chez certaines cigales, les entomologistes n'en trouvent aucune. Le chant est alors un critère majeur de différenciation.  

Certaines espèces chantent jusqu'à 90dB, le record étant attribué à la cigale épicier vert (Cyclochila australasiae) à 120dB.

Janvier 2022. Chants des grillons, cigales et oiseaux...

Quelques infos culturelles :

*En France, on l'associe couramment au folklore de Provence et des pays méditerranéens (quelques espèces remontent pourtant jusqu'au nord de la Loire, en Alsace, au Bassin parisien et en Normandie). L'image de la cigale a été popularisée par le céramiste Louis Sicard à travers ses productions amplement reprises depuis.

*Insecte estival par excellence (au moins dans les pays tempérés), la cigale a évoqué l'insouciance depuis l'Antiquité, et le fabuliste Esope, en a fait l'héroïne d'une de ses fables, La cigale et les fourmis. Jean de la Fontaine reprit cette fable dans son recueil deux millénaires plus tard : La cigale et la fourmi est tellement connue et étudiée qu'elle est devenue un symbole de ce genre littéraire.

*En Chine, on place dans la bouche des morts une cigale en jade, symbole de vie éternelle et de résurrection dans l'au-delà.

Les oiseaux chanteurs

L’arrivée du printemps apporte une musique pétillante et joyeuse. Tout un monde de plumes va s’exprimer pendant des mois…

 

D'une manière générale, l'oiseau babille, chante, gazouille, jabote, piaille, piaule, ramage .

Le piaillement est un appel bref, les oisillons piaillent pour réclamer de la becquée. Le pépiement est une série de petits cris brefs, peu sonores. Le babil est un chant répétitif qui ressemble à un récit des humains. La distinction entre chant et cris est quelque peu arbitraire. On considère cependant les chants comme plus longs et plus complexes. La trille est une syllabe consistant en une alternance très rapide de « notes » glissées identiques ; le sifflement est un chant composé de « notes » simples et relativement puissantes émises de manière discontinue ; le gazouillis est un chant composé de « notes » de divers timbres et fréquences . Les vocalises les plus complexes servent toujours aux préludes amoureux.

Les espèces qui ne chantent jamais, comme les cigognes, font plutôt exception…

Le cri d'un oiseau exprime tantôt un appel, une menace, la peur, un signal d'avertissement ou une demande. Certaines espèces d'oiseaux sont capables d'imiter les autres oiseaux. Les étourneaux savent imiter des bribes de chants notamment ceux du loriot, ce qui peut dérouter certains observateurs. La rousserolle verderolle inclut dans son répertoire des chants de dizaines d'oiseaux dont certaines espèces qu'elle rencontre en Afrique durant son hivernage.  Les rossignols et les Passeri sont reconnus pour leur chant.

Certaines espèces peuvent chanter en duo.

D’autres oiseaux émettent des cris d'alarme, tel le cri du geai des chênes qui semble alerter d'autres espèces quand des intrus se présentent sur leur territoire.

Les perroquets et les mainates sont connus pour leurs capacités à mémoriser et répéter une grande variété de sons, dont le langage humain, mais certains oiseaux sont capables d'imiter d'autres espèces ou même différents bruits. Le Loriot peut par exemple imiter le miaulement du chat. L'Oiseau-lyre superbe quant à lui peut imiter une foreuse ou un appareil photo.

Chez certaines espèces, le chant est inné tandis que pour d'autres, comme le pinson des arbres, le chant est appris à l'écoute des oiseaux de la même espèce (oisillon écoutant et imitant les vocalisations des adultes qui l'entourent en émettant d'abord un babil puis un chant rudimentaire et enfin le chant pur lors de la « période de cristallisation ») mais peut aussi inclure des vocalises d'autres espèces. Il en résulte que chaque population dispose de ses chants propres et que chaque individu a sa propre particularité vocale.

Si les jeunes oiseaux peuvent chanter, ils n'ont pas la dextérité de leurs aînés ; l'aptitude à chanter s'affinera en vieillissant.

Le chant joue un rôle social important, car on sait qu'un oiseau isolé ou sans femelle chante plus fort qu'en couple. Il sert également de cohésion quand les oiseaux se rassemblent en rondes.

L'enregistrement de cris d'alarme a été utilisé comme effaroucheur d'oiseau, en ne gardant que les signaux de détresse, pour éloigner certains groupes d'oiseaux des pistes d'aérodromes ou d'espaces verts urbains.

 

Organe qui permet à l'oiseau de chanter...

Organe qui permet à l'oiseau de chanter...

Les oiseaux contrairement aux mammifères, ne possèdent pas de cordes vocales.

L'organe vocal aviaire s'appelle le syrinx. C'est une structure cartilagineuse au fond de la trachée qui possède deux cavités ou pavillons. Cette structure, à laquelle s'ajoutent pour certaines espèces une poche d'air formant une caisse de résonance, vibre et produit des sons en faisant changer les volumes des membranes des cavités. Les oiseaux peuvent commander les vibrations de chacune des cavités indépendamment ce qui permet à certaines espèces de produire deux « notes » simultanément.

Quelques infos culturelles.

On observe à travers l'histoire de la musique plusieurs compositeurs influencés par les chants d'oiseaux : Janequin  (Le Chant des Oiseaux) et Wagner (Siegfried).

C'est avant tout le compositeur français Olivier Messiaen qui étudia de manière approfondie les différents chants d'oiseaux à travers le monde et les intégra dans son œuvre (Catalogue d'oiseaux : Quatuor pour la fin des temps).

Et bien d'autres encore ! 

 

 

 

Le chardonneret. Le geai des chênes. Le loriot d'Europe. La mésange. Le rossignol.
Le chardonneret. Le geai des chênes. Le loriot d'Europe. La mésange. Le rossignol.
Le chardonneret. Le geai des chênes. Le loriot d'Europe. La mésange. Le rossignol.
Le chardonneret. Le geai des chênes. Le loriot d'Europe. La mésange. Le rossignol.
Le chardonneret. Le geai des chênes. Le loriot d'Europe. La mésange. Le rossignol.

Le chardonneret. Le geai des chênes. Le loriot d'Europe. La mésange. Le rossignol.

(Recherche faite grâce à des sites internet)

Partager cet article
Repost0
1 février 2022 2 01 /02 /février /2022 12:05

Nous nous faisions tous une joie de déguster ensemble la galette des rois, samedi prochain, le 8 janvier.

Il se trouve que notre environnement est pollué par le covid et que la peur légitime qu’il engendre nous pousse à renoncer à cette rencontre du 8 janvier.

 

Trop de gens autour de nous sont « cas contact », ou « positifs » ou malades.

Sans compter d’autres fatigues, grippe ou gastro…

 

Si on maintenait cette rencontre physique, peu d’entre nous s’y rendrait.

On va jouer la sécurité pour le moment et attendre des jours plus propices !

 

Je garderai le contact avec vous en janvier par quelques écritures au gré de l’imagination.

Prenez soin de vous et à bientôt par la pensée.

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2022 2 01 /02 /février /2022 12:00

L’An 2022 approche…

Comme pour l’An 2021, les bons vœux que l’on veut émettre semblent bloqués au travers de nos gorges comme coincés, dérisoires.

Un accablement qui nous étreint et qui est relayé par les ondes, pèse sur nos petits corps.

Le doute, la peur, la sécheresse de cœur vont ils prendre le pas sur nos espérances, sur nos joies, sur nos partages ?

A chaque période de développement de l’Humanité, les Hommes ont dû faire face à des catastrophes. Et l’enseignement qu’on peut en tirer, c’est qu’il faut de l’Energie, de la Lumière, de l’Amour pour faire avec et passer ce cap.

On vit une de ces crises. Elle peut durer encore ou non. Elle a fait des dégâts. Elle n’a pas fini.

Dans le cadre associatif, avec Chaumont au fil du temps, nous vous souhaitons le Partage, la Convivialité, la Chaleur car c’est avec nous tous que la crise s’adoucira, s’amenuisera, s’estompera…

Nos projets, conduits ensemble, nous aideront à surmonter ces temps difficiles.

L’avenir peut être joyeux !

Avec ces vaillants rouges-gorges, au nom du Conseil d’Administration de « Chaumont sur Loire au fil du temps » le président Franck Hanot, vous souhaite ses meilleurs voeux pour 2022 !

Avec ces vaillants rouges-gorges, au nom du Conseil d’Administration de « Chaumont sur Loire au fil du temps » le président Franck Hanot, vous souhaite ses meilleurs voeux pour 2022 !

Partager cet article
Repost0
1 février 2022 2 01 /02 /février /2022 11:46

« Dans les années 1950, avant et après…

On va commencer à travailler sur les conséquences du remembrement, sur le nouveau cadastre, sur le changement de paysage dû aux changements de cultures et à la réorganisation des terres. 

On échangera sur les cultures, on les situera sur une carte, on prendra des notes pour essayer de reconstituer le paysage dans les années 1950…»

Une partie du cadastre...                  (Photo JET)

Une partie du cadastre... (Photo JET)

Le groupe en travail de repérage sur le plan      (Photo JET)

Le groupe en travail de repérage sur le plan (Photo JET)

Il est question des cultures : la vigne, le tabac, le lin…

Des arbres, même ceux isolés, des bois, des fruitiers, des treilles…

Des jardins, des fosses, des passages, des chemins…

On remarque que des chemins ont été modifiés, déplacés, raccourcis…

Les animaux, les pâturages sur le plateau, en bord de Loire….

 

Après il y aura un travail de superposition de diverses cartes pour avoir un panorama complet du paysage.

Pour voir l’évolution…

 

Cela se complètera par des renseignements sur le machinisme agricole, sur l’organisation qu’il y avait comme la « Société de battage » dont le dossier de William Cordelet, dernier secrétaire à Chaumont, a été déposé aux Archives départementales.

Par la visite de musées comme celui de Vierzon.

D'autres idées encore...

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2022 2 01 /02 /février /2022 11:15

Samedi matin à 8 heures, les participants se regroupent sur le parking en bas de la pharmacie et la répartition est faite dans 4 voitures. Chacun a son pique-nique, son passe sanitaire et sa soif de découverte… Un plan de route est distribué.

Un petit changement dans l’organisation du début : on ne passe pas à Cellettes, commune assez proche où chacun pourra aller à sa guise voir le monument de 1870 sur la rambarde en plein milieu du pont.

On rejoint Muides pour traverser la Loire et faire notre premier arrêt au ravin des Buis à Tavers. L’évocation de la guerre de 1870 va commencer ici. Je ne vous redonne pas la chronologie de cette guerre que vous commencez à connaître...

Juste un rappel de l’échec de Sedan, le 2 septembre 1870 où l’empereur Napoléon III a capitulé. Cela entraine la proclamation de la IIIème République. L’armée est mal en point. Gambetta constitue l’Armée de la Loire.

Après quelques demi-tours dans la gadoue, chemins de terre campagnards oblige, on file vers Coulmiers, dans le cimetière tout d’abord où il y a un monument bavarois. Puis à la sortie du village de Coulmiers, un grand monument rend hommage aux combattants de l’Armée de la Loire, du 9 novembre 1870, érigé en 1876.

 

 

Le monument du ravin des Buis . Un détail de la plaque. Le monument bavarois du cimetière de Coulmiers. Le monument rendant hommage aux combattants de l'Armée de la Loire.
Le monument du ravin des Buis . Un détail de la plaque. Le monument bavarois du cimetière de Coulmiers. Le monument rendant hommage aux combattants de l'Armée de la Loire.
Le monument du ravin des Buis . Un détail de la plaque. Le monument bavarois du cimetière de Coulmiers. Le monument rendant hommage aux combattants de l'Armée de la Loire.
Le monument du ravin des Buis . Un détail de la plaque. Le monument bavarois du cimetière de Coulmiers. Le monument rendant hommage aux combattants de l'Armée de la Loire.

Le monument du ravin des Buis . Un détail de la plaque. Le monument bavarois du cimetière de Coulmiers. Le monument rendant hommage aux combattants de l'Armée de la Loire.

Notre objectif final approche. Loigny en 1870, Loigny la Bataille maintenant, est en vue !

Au musée de Loigny la Bataille nous sommes accueillis par Bertrand Chabin qui va nous faire une visite commentée du musée, de l’église et de l’ossuaire.

Le musée de la Guerre de 1870 est situé à Loigny la Bataille, au sud de l'Eure et Loir, en région Centre Val de Loire. Il est le seul de la Région Centre sur ce sujet. Prenant la suite du premier mémorial ayant existé de 1907 à 2015, il a ouvert ses portes en 2017 et retrace l'histoire de la guerre franco-prussienne de 1870 et de la bataille de Loigny du 2 décembre 1870.

 

Monsieur Chabin à l’aide de vidéos, de cartes nous explique la bataille de Loigny remise dans le contexte général de la guerre de 1870.

Des salles du musée de Loigny...
Des salles du musée de Loigny...

Des salles du musée de Loigny...

La bataille de Loigny s’est déroulée au nord d’Orléans, avec des combats sur le territoire des communes de Terminiers, Loigny,  Lumeau et Poupry, à 15 km de Patay, le 2 décembre 1870. Cet affrontement, qui opposa trois corps de l’armée de la Loire à l’armée du grand-duc de Mecklembourg, annonce la fin de la campagne de la Loire et la défaite finale de la France.

 

 

Le village fut le lieu d'une bataille opposant près de 40 000 soldats français à 35 000 soldats des États allemands et qui fit près de 9 000 victimes. C'est lors de cette bataille que le général Louis-Gaston de Sonis ordonna au colonel Athanase de Charette de déployer la bannière du Sacré-Coeur lors de la charge des volontaires de l'Ouest, les anciens zouaves pontificaux. On évoque 4500 morts et blessés en cette seule journée du 2 décembre, côté français avec 2500 prisonniers.

Côté allemand, il y a eu 4000 morts et blessés et 500 prisonniers quand le camp français est victorieux en début de journée…

Sur cette plaine de Beauce, toute plate, on imagine les charges des 2 côtés et les cris des assaillants ainsi que plus tard, les plaintes des blessés et des mourants.

Il fait – 18 °, ce matin-là …

 

Dans l’église, construite à partir de 1872, la chapelle mortuaire est décorée de peintures murales de Charles Lameire et Charles de Coubertin, ainsi que de vitraux de Nicolas Lorin. Les noms des morts français sont alignés en colonnes…


Dans la  crypte sont rassemblés les ossements de plus de 1 200 soldats français, prussiens et bavarois... ainsi que les tombes du général Louis-Gaston de Sonis et du général Athanase de Charrette.

 

Le champ de bataille de Loigny est encore aujourd'hui constellé de monuments commémorant les durs combats des 1er et 2 décembre 1870 qui virent s'affronter dans la plaine de Beauce les armées françaises et allemandes. L'ensemble mémorial constitué par l'église, la chapelle mortuaire, la crypte, le musée et le chemin de mémoire fait de Loigny-la-Bataille le premier site mémorial créé en France en souvenir d'une bataille.

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2022 2 01 /02 /février /2022 11:08

Dans le cadre des rencontres de l’association « Chaumont au fil du temps », c’est en présence de 23 personnes que Jean-Jacques Boulay nous a fait un exposé sur les essais nucléaires français auxquels il a participé en tant qu’engagé volontaire lors de son service militaire en 1972. Il était sur le site de Mururoa dans l’aviation dans la section sécurité incendie et sauvetage, la SSIS.

Il a retracé l’ambiance de l’époque où le général de Gaulle voulait avoir la force de frappe, la force de dissuasion nucléaire. Après l’abandon des territoires algériens pour faire les essais, c’est la Polynésie qui est « choisie ». Les essais se font en atmosphère puis en souterrain dans les roches volcaniques des atolls.

Franck Hanot nous fera une démonstration sur le volcanisme de la Polynésie.

Entre 1966 et 1996, il y aura 46 essais atmosphériques et 147 souterrains sur les sites de Mururoa et Fangataufa. Les retombées nocives de ces essais ne sont pas encore clairement reconnues par l’armée française mais cela progresse.

Jean-Jacques fait partie d’une association l’AVEN (Association des Vétérans des Essais Nucléaires) créée en 2001. Il y a une antenne dans le département du Loir et Cher. Le slogan est « Vérité et Justice » pour faire avancer les dossiers d’indemnisation des victimes de cancers multiples.

C’est un power point richement illustré de photos personnelles de l’époque et de ses camarades ainsi que d’autres de 2013 où Jean-Jacques est retourné sur le site de Mururoa qui nous a fait mieux comprendre la problématique de cette partie de notre histoire. Quelques articles de journaux, des objets et une médaille militaire ont complété le propos.

 

Partager cet article
Repost0