Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2019 3 13 /02 /février /2019 13:48

« Chaumont au fil du temps » a réalisé l’exposition « Un siècle de cartes postales à Chaumont-sur-Loire », dont la présentation en février 2018 a reçu plus de 250 visiteurs malgré la neige dont les écoles de Chaumont et une deuxième à l’OT de Chaumont tout le mois de septembre. Suite  au travail collectif pour le montage de cette expo, il nous a semblé opportun de prolonger et de diffuser ce travail sous une autre forme. L’idée d’un circuit dans le village, dans le bourg (car il n’y a pas de cartes postales du Village Neuf ni des Écarts) s’est imposée.

 

Dès le 1er juillet 2018, Bertrand Demoly qui avait mis en forme l’expo en tant que graphiste, propose au groupe de travail une pré-sélection d’une trentaine de cartes postales extraites des 12 panneaux et qui représente les divers coins du bourg. Penser à la promenade, comme une boucle dans le village pour les Chaumontais et les touristes. 22 seront retenues, en CA du 10 septembre 2018, afin que Bertrand puisse y travailler. Les mettre à un autre format car elles seront individualisées.  Recomposer la plaque, veiller à l’équilibre entre les photos et le texte à venir. Format qui se décide : 420X 350.

La traduction : il semblait évident que les textes devaient être traduits en anglais.Traduction anglo-américaine.

Bertrand a réalisé la recomposition de ces panneaux individuels en y intégrant les textes en Français et en Anglais. Les textes ont été revus et corrigés en groupe.
Discussion sur le support : Le dibbon, dont je vous ai apporté des morceaux.  Pas très cher mais quelle durée de vie ? Quelle résistance dans le temps, lumière, dégradations ?

Au fur et à mesure du travail de réécriture des plaques, chacun faisait attention dans d’autres villages, dans d'autres villes ou lieux touristiques aux supports. Sur Dibbon. Sur plaques d’émail. Sur de la lave émaillée...

 

Le 15 octobre, un groupe déambule dans le village avec les plaques sélectionnées, avec des cartons au format réel pour déterminer le lieu de la pose. Visibilité, support pouvant accueillir, lieu cohérent, logique du cheminement…

On conclut que 19 plaques seront au format 420 X 350 et 3 plus petites : 336 X 280. Au regard d’un ensemble esthétique rapport place-grandeur de la façade et recul possible pour l’œil.

Lors du conseil d’administration du 22 novembre, on opte pour la lave émaillée et il est demandé à Bertrand de faire faire des devis à des entreprises spécialisées.

La lave émaillée, comme l’échelle de crues, près du port, vers Rilly, a une durée de vie « éternelle ». Elle est des années 20 et même pas abîmée, même à l’endroit  où elle a, de temps en temps, les pieds dans l’eau…Un siècle !

 

Les adhérents qui regardent en grandeur nature, les 22 plaques à venir...

Les adhérents qui regardent en grandeur nature, les 22 plaques à venir...

Les impressions, les commentaires sont intéressants. Souvenirs…

L’identification des lieux, de certains magasins disparus, hors contexte, n’est pas évidente même pour des natifs de Chaumont… D’où tout l’intérêt de ce parcours sur des maisons ciblées.

Notre Président va partir à la chasse aux subventions.

Cette mise en valeur de la commune, ce nouvel atout touristique semblent dépasser la prise en charge financière, exclusive de notre association. D’où ces demandes de subventions.  

Il y a encore du travail administratif à faire... (autorisations, choix du prestataire, suivi du dossier...)

Le travail des bénévoles de « Chaumont au fil du temps » sera ainsi pérennisé par un visuel qui renseignera les promeneurs de Chaumont, des alentours, les touristes français et étrangers.

Voir notre commune dans les années 1900 et sa mutation !

 

 

                                                                                                                                                   C Loriot

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2019 2 15 /01 /janvier /2019 13:56

Gérard Schmitt s’est attaché à nous montrer les timbres sur 14-18 au niveau de la France. Il a pris ce parti-là.  « Culture et histoire » sont aussi dans les objets de notre association. Devoir mémoriel par les timbres.

Il y a peu de timbres datant des années du conflit mais surtout des commémorations des armistices, des batailles, des personnages militaires ou civils ayant participé ou eu de l’importance dans cette guerre.

Pendant la guerre : Quelques exemples…

Les timbres-poste au profit de la Croix Rouge. Deux timbres sont émis en août/septembre 1914 à l’effigie de la Semeuse et surchargés à 5 centimes.   

Une série « des orphelins de guerre » en 1917.

 

 

 

 

 

Les "Semeuses" de 1914. Les timbres "pour les orphelins" de 1917Les "Semeuses" de 1914. Les timbres "pour les orphelins" de 1917
Les "Semeuses" de 1914. Les timbres "pour les orphelins" de 1917Les "Semeuses" de 1914. Les timbres "pour les orphelins" de 1917

Les "Semeuses" de 1914. Les timbres "pour les orphelins" de 1917

Les autres timbres sont sortis après le conflit jusqu'à nos jours...

Surtout des anniversaires de l’armistice et la commémoration des batailles : quelques exemples…

 

Exemples d'anniversaires de l'armistice...Exemples d'anniversaires de l'armistice...
Exemples d'anniversaires de l'armistice...Exemples d'anniversaires de l'armistice...Exemples d'anniversaires de l'armistice...
Exemples d'anniversaires de l'armistice...Exemples d'anniversaires de l'armistice...

Exemples d'anniversaires de l'armistice...

Des commémorations de grandes batailles ou faits marquants...
Des commémorations de grandes batailles ou faits marquants...
Des commémorations de grandes batailles ou faits marquants...
Des commémorations de grandes batailles ou faits marquants...
Des commémorations de grandes batailles ou faits marquants...
Des commémorations de grandes batailles ou faits marquants...
Des commémorations de grandes batailles ou faits marquants...
Des commémorations de grandes batailles ou faits marquants...
Des commémorations de grandes batailles ou faits marquants...
Des commémorations de grandes batailles ou faits marquants...
Des commémorations de grandes batailles ou faits marquants...

Des commémorations de grandes batailles ou faits marquants...

Gérard Schmitt va nous montrer quelques personnages, des sportifs, des militaires, des écrivains, des médecins qui ont participé à la guerre et dont beaucoup ont perdu la vie dans ce conflit.

Je vous mettrais seulement quelques exemples en images.

  • Alain Fournier, écrivain du Grand Meaulnes, mort aux Eparges en septembre 1914 à 28 ans.
  • Charles Péguy, écrivain, mort d’une balle dans le front vers Nanteuil en septembre 1914.
  • Colonel Driant, foudroyé par un tir de mitrailleuse en allant chercher un blessé en 1916.
  • Capitaine De Gaulle, blessé à Dinant en Belgique en 1914 puis en Champagne en 1915, prisonnier, plusieurs fois évadé.
  • Coiffard et Boyau, 2 aviateurs, morts en 1918, abattus dans une bataille aérienne.
  • Général Pershing, commandant les forces américaines.
  • Général Estienne, spécialiste de la cavalerie et des chars.
  • Général Franchet d’Esperey sur le front d’Orient. A combattu à Salonique. Mort en 1918.
  • Capitaine Delestraint, en août 1914, en mission spéciale fait la liaison entre la 4ème et la 5ème armée. (Il sera chef de l’Armée Secrète, dans la 2ème guerre mondiale, résistant donc, déporté et fusillé).
  • Colonel Diego Brosset, né en 1898, engagé volontaire en 1916, finira sergent avec 4 citations.
  • Général Gallieni qui a organisé les « taxis de la Marne ». Il a été administrateur colonial français. Meurt en 1916 de maladie. Maréchal à titre posthume en 1921.
  • Georges Clemenceau, président du Conseil, surnommé le « tigre »
  • Guynemer, aviateur mort en combat aérien à 23 ans, en Belgique en 1917, « l’as des as ».
  • Nungesser et Coli. Nungesser est un as de l’aviation en 1914-18 malgré des blessures. Coli aussi rejoint l’aviation, blessé et y perd un œil. (Ils disparaissent tous les 2 en 1927 dans leur tentative de  traverser l’Atlantique, en avion).
  • Jean Jaurès, homme politique, en faveur de la paix, assassiné le 31 juillet 1914.
  • Général Koenig, né en 1898 en Alsace, s’engage en 1917, aspirant en 1918. (Il se distinguera dans la 2ème guerre mondiale)
  • Général Lyautey, 1er résident du protectorat français au Maroc, ministre de la guerre en 1916, préoccupé pour faire l’économie de vies humaines.
  • Georges Mandel, physiquement inapte à la guerre, devient en 1917, le chef de cabinet de Clemenceau. (Assassiné en 1944 par des miliciens).
  • Général Foch commandant en chef des forces alliées sur le front de l'Ouest. Deviendra maréchal.
  • Général Joffre, spécialiste de la logistique ferroviaire et de « l’offensive à outrance ». Il deviendra maréchal et entrera à l’académie française.
  • Général Pétain, présenté comme le vainqueur de la bataille de Verdun. Deviendra maréchal en 1918.
  • Marie Curie : enfin une femme ! Grâce à ses travaux et à la radiologie, elle a participé à la création « d’ambulances radiologiques » pour limiter le déplacement sanitaire des blessés au plus près du front. Elle forme des aides radiologistes pour les hôpitaux militaires.
  • Marie Marvingt, la préférée de Gérard Schmitt ! « C’est un des plus beaux personnages de la guerre de 14-18 » dit-il. Grande sportive : alpinisme, spéléologie, 3ème femme à passer son permis de conduire, pilote d’avion, aérostière, Manche à la nage… Déguisée en homme, elle va combattre sur le front. Quand elle est découverte car elle a gardé ses cheveux longs, Foch l’autorise à continuer à l’évacuation et le secours des blessés dans les Dolomites.  Elle reçoit la croix de guerre en 1915, après avoir effectué la première opération de bombardement d'une cible militaire en territoire occupé en bombardant une caserne allemande à Metz, faisant d'elle la première femme au monde engagée dans l'aviation militaire et à effectuer des missions de combat aérien. (En 1960, âgée de quatre-vingt-cinq ans, elle pilote le premier et seul hélicoptère à réaction du monde).

Personnage incroyable !

  • Maurice Genevoix, écrivain, « Ceux de 14 » qui a été blessé 3 fois pendant la guerre.
  • Raymond Poincaré, président de la République
  • Auguste Alphonse Marty qui a réorganisé tout le courrier pendant la guerre : tri postal, vaguemestres, convoyage. Pour les millions de lettres journalières, il fallait de l’efficacité. Ce qui tenait les Poilus, c’était le courrier. C’est au point en 1915.
  • Roland Garros, aviateur, mort dans un combat aérien à St Morel en octobre 1918.
  • Général Milan Stefanik, astronome, général de brigade de l’armée de l’air, chargé de la création du service météo de l’armée française. Il débute sa formation de pilote en janvier 1915 à l'école d'aviation militaire de Chartres, il participe aux combats près d’Arras. Il est blessé en 1915. Il fut l'un des cofondateurs de la République tchécoslovaque.
Militaires et civils engagés dans le combat...
Militaires et civils engagés dans le combat...
Militaires et civils engagés dans le combat...
Militaires et civils engagés dans le combat...
Militaires et civils engagés dans le combat...
Militaires et civils engagés dans le combat...
Militaires et civils engagés dans le combat...
Militaires et civils engagés dans le combat...

Militaires et civils engagés dans le combat...

Des éléments de la guerre déclinés en timbres...

  • Civils tués à Lille dans les bombardements. Hommage à Léon Trulin fusillé à Lille à l’âge de 18 ans par les Allemands.
  • La flamme du soldat inconnu.
  • La gloire de l’Infanterie française en 1928.
  • Les trains : transport des troupes
  • La mobilisation générale
  • Le Souvenir français qui gère les monuments, les tombes des soldats.
  • Le service de Santé. Val de Grâce.
Quelques illustrations "timbrées"...Quelques illustrations "timbrées"...
Quelques illustrations "timbrées"...Quelques illustrations "timbrées"...
Quelques illustrations "timbrées"...Quelques illustrations "timbrées"...

Quelques illustrations "timbrées"...

En guise de conclusion :

« Ce travail de recherche fut très intéressant car un sujet en entraîne un autre. Un détail demande un approfondissement qui mène sur un autre chemin encore. Cela fait une ramification que je ne  soupçonnais pas au départ » dit Gérard Schmitt. Connaissances très diversifiées et riches.

On aurait pu évoquer d’autres personnages comme Apollinaire, Ravel, Cocteau, Bouin, Bernanos, Aragon, Loti…et bien d'autres. Ils ont participé à la Guerre.

D’autres éléments comme les pigeons. Parler des timbres étrangers par qui les commémorations sont importantes aussi du côté des Alliés. L’exposé de Gérard Schmitt fut dense et riche.

Chacun peut continuer ses propres recherches suivant ses centres d’intérêt ou en découvrir d’autres…

Pour finir l'après-midi, janvier oblige, on a partagé la traditionnelle galette.

 

 

Le public attentif....                                                                 (Photo C Loriot)

Le public attentif.... (Photo C Loriot)

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2018 3 19 /12 /décembre /2018 10:42
VOEUX de CHAUMONT au FIL du TEMPS pour 2019

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2018 6 15 /12 /décembre /2018 16:10
VOEUX pour 2019 !
VOEUX pour 2019 !

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2018 5 14 /12 /décembre /2018 14:27
Mise en place avant la conférence

Mise en place avant la conférence

Franck Hanot présente l’exposé : Replacer les soldats de Chaumont tombés au combat, chronologiquement, dans le contexte des différentes phases des opérations sur le front de l’Ouest entre 1914 et 1918.

 

Quelques généralités pour remise en mémoire du conflit :

   *28 juin : assassinat de François Ferdinand  *3 août : l’Allemagne déclare la guerre à la France

   *10 au 22 août : recul français de 200 kilomètres * 22 août : pire jour de guerre pour les Français avec     22 000 morts !

Suivent quelques faits marquants en France qui seront le fil rouge de l’exposé…

1914

La Bataille des frontières (10 au 30 Août)

La Bataille de la Marne (7 au 13 Septembre)

La Bataille de l’Aisne (12 au 18 Septembre)

La course à la mer (Septembre, Octobre)

Stabilisation du front

La 1ère  bataille de Champagne (à partir de Décembre)

1915

Les batailles d’Artois

L’Argonne Vauquois Les Eparges Les Vosges La Somme

La 2ème bataille de Champagne (25 au 30 Septembre)

1916

Verdun (21 Février au 16 Décembre)

La Somme (1 Juillet au 18 Novembre) ligne Hindenburg

1917

Le Chemin des Dames (16 au 19 Avril, offensive Nivelle)

La crête de Vimy, Arras (8 au 13 Avril)

Entrée en guerre des Etats Unis (6 Avril)

La bataille de Cambrai, les chars (20 au 28 Novembre)

1918

Les offensives allemandes (21 Mars au 17 Juin)

  • Mickaël sur la Somme,
  • Georgette dans les Flandres,
  • Blücher Yorck au Nord de la Marne

Contre offensives franco américaines Aisne  Somme (18 Juillet au 8 Août)

Jour de deuil de l’Armée allemande (8 Août)

Saint Mihiel (12 au 18 Septembre)

Meuse Argonne (26 Septembre au 11 NOVEMBRE)

Extrait de la carte du front de Joséphine Vicelli...

Extrait de la carte du front de Joséphine Vicelli...

47 noms inscrits sur le monument aux morts à Chaumont dans le cimetière

Premières victimes : Auguste CHARPENTIER et Albert MICHAU meurent dès le 22 août 1914, l’un à Joppécourt en Meurthe et Moselle et l’autre à Signeulx en Belgique

Dernière victime en temps de guerre, Eugène GOUPILLOU qui meurt le 27 septembre 1918.

Stephen VIOU meurt le 3 décembre 1931, dernier mort de notre liste.

Marcel SIMON meurt à 19 ans…Le plus jeune des tués de Chaumont.

Médéric LENOIR meurt à 43 ans…Le plus âgé

 

Pour chaque bataille marquante où des hommes de Chaumont sont tombés, Franck nous montre la carte du front, décrit l’offensive en général et donne la position supposée des morts avec les renseignements obtenus sur les fiches militaires et les feuillets matricule…

A chaque année civile, Franck rappelle le bilan humain pour Chaumont.

1914 : 12 morts

1 en Meurthe et Moselle

2 en Belgique

8 dans la Meuse

1 dans la Somme

 

Bilan 1915 : 15 morts

9 morts à Vauquois et en Argonne

2 en Meurthe et Moselle

2 dans le Pas de Calais (Notre Dame de Lorette et Souchez)
2 dans des hôpitaux à Rennes et dans l’Aube suite aux combats…

 

Bilan 1916 : 7 morts

5 dans la Meuse (Vaux, Vauquois…)

1 dans la Somme (Bouchavesnes)

1 à l’hôpital en Haute Vienne… 

Le public attentif...

Le public attentif...

Bilan 1917 : 5 morts

3 dans l’Aisne au Chemin des Dames

1 à l’hôpital dont 1 dans la Marne

 1 à l’hôpital auxiliaire à Chaumont sur Loire

 

Bilan 1918 : 6 morts en cette année d’armistice

4 dans l’Aisne

1 dans les Ardennes

1 à l’ambulance dans la Marne

 

Bilan humain des militaires morts à Chaumont

  • 12 morts en 1914 de 22 à 41 ans
  • 15 morts en 1915 de 19 à 42 ans
  • 7 morts en 1916 de 20 à 38 ans                                  
  • 5 morts en 1917 de 26 à 43 ans   
  • 6 morts en 1918 de 23 à 38 ans
  • 2 après la guerre (1919 et 1931)

 47 noms sur le monument aux Morts…

 

TOUS ont été cités par Franck, cet après-midi, avec beaucoup d’émotion…

 

 

Quelques extraits des journaux de marche des bataillons sont lus par Catherine. Ils sont sur le site « Mémoire des hommes » et numérisés. On connait le numéro des régiments des soldats mais il y a plusieurs compagnies pour chaque régiment. On n’est jamais sûr que la compagnie soit la bonne. Les fiches militaires et les feuillets matricule donnent des indications sur le lieu de la mort du soldat. Il faut vérifier si c’est plausible avec le cantonnement du régiment. Donc des hypothèses mais ce qui est certain, c’est que les soldats de Chaumont ont vécu la même atmosphère, les mêmes horreurs, les mêmes expériences que ceux décrits dans les journaux de marche…Quand on a des écrits car il arrive de trouver 3 lignes pour 5 mois de combats… Ou des détails pour chaque minute d’une opération avec des repères codifiés qu’on ne peut exploiter… Toute la complexité des recherches…

 

Après cet exposé, quelques questions sur le retour des corps, l’entretien des cimetières, le comment de la recherche sur le net, les jugements qui déclaraient officiellement la mort du soldat…

Et une particulière sur les descendants actuels de ces soldats. On reconnait bien quelques noms de familles d’aujourd’hui mais on ne sait pas bien le lien particulier. A ce propos, on évoque le décès de Nicole Huron, appris hier, qui en tant que généalogiste et spécialiste de Chaumont aurait répondu à cette question. Sa compétence, son érudition vont nous manquer ainsi que sa gentillesse.

Toujours situer sur une carte !

Toujours situer sur une carte !

Photos de Catherine Loriot

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2018 2 16 /10 /octobre /2018 09:47

Franck Hanot, le président de Chaumont au fil du temps, introduit le sujet en resituant Chaumont dans la Grande Guerre. Il commente :

« Comme toutes les communes de France, Chaumont a payé un lourd tribut, plus lourd que la moyenne avec près de 50 hommes morts pour la France. Le nombre total de Français tués a été de 1400 000 soit 34 morts pour 1000 habitants. Les chiffres sont terribles. Plusieurs familles de Chaumont sont lourdement touchées :

  • La famille AUGER  avec quatre tués dont Albert âgé de 21 ans
  • La famille GUILPIN  avec trois  tués dont Alban  âgé de 23 ans
  • Les familles DELALEU, LENOIR et SOUDEE avec au moins deux victimes.
    La plus jeune victime est Albert René AUGER appartenant au 31e RI et tué à l’âge de 21 ans à Vauquois  dans l’Argonne (département de la Meuse) le 17 févier 1915.
    C’est au même endroit que sera tué  un mois plus tard, le 4 mars 1915, Jean ROTTIER du 313e RI. Il était âgé de 42 ans. Trois hommes seront tués au tout début du conflit en août 1914 …..Un homme sera tué un mois avant l’armistice…..Les hommes sont tombés en différents lieux d’un front long de 750 kilomètres. »

Nous sommes depuis 2014, dans les commémorations, les « festivités » de Centenaire de la Grande Guerre, celle de 14-18. On trouve quelquefois, 14-19 car le traité de Versailles fut signé le 28 juin 1919 et c’est, à cette date que la guerre sera officiellement terminée. En préambule, on vient de vous parler du nombre des morts, de ce massacre, de ces familles endeuillées…Mon propos d’aujourd’hui est de vous relater la guerre vue à travers les registres des conseils municipaux d’août 1914 à novembre 1918.

5 août 1914: En raison de l’absence de nombreux pères de famille sous les drapeaux, les bons de secours aux familles nombreuses pourront être acquittés et touchés par les mères de famille...

5 août 1914: En raison de l’absence de nombreux pères de famille sous les drapeaux, les bons de secours aux familles nombreuses pourront être acquittés et touchés par les mères de famille...

Ce qui préoccupe les vignerons de Chaumont, pendant les premiers mois de la guerre, c’est de faire parvenir du vin aux troupes sur le front. Mais il y des problèmes de taxes, de récipients pour les acheminements. Ils sont en mésentente avec l’administration militaire. Cela revient dans plusieurs sessions jusqu’en 1916.

 

La GUERRE de 14-18 vue à travers les REGISTRES des CONSEILS MUNICIPAUX de CHAUMONT-sur-LOIRE

Les sujets récurrents, état de guerre ou non, sont le budget, les chemins vicinaux, la liste d’assistance médicale gratuite, les propositions d’assistance aux vieillards, infirmes et incurables, la liste d’aide aux femmes en couches et la liste des familles nombreuses.  Ces listes sont impactées suivant que les femmes deviennent veuves ou que des enfants naissent. A partir de 13 ans, les enfants sont rayés des listes et ne sont plus charge pour une famille nombreuse.

 

Les taxes vicinales concernent les chemins vicinaux ou ceux de grande communication. Le conseil remet le sujet en question tous les ans et fait des remises aux mobilisés pour les   travaux qu’ils ne peuvent payer ou rendre en nature vu leur absence.

Et ce, pendant la durée de la guerre.

 

D'autres sujets comme:

- la demande de l'arrêt d'un express à Onzain même si " la guerre a tué le tourisme au château" 

- l'indemnité d'une famille ayant hébergé une réfugiée belge et son enfant

- des subventions aux orphelins de guerre, aux prisonniers de guerre, récoltées par des comités départementaux

- des aides versées pour les régions dévastées du Nord et de l'Aisne

- la hausse du prix du charbon liée à la guerre

- la hausse des baux de loyer due à la guerre...

- Des femmes dont « les maris ont été mobilisés au début de la guerre et qui ont, jusqu’ici, réussi à diriger leur ferme au mieux des intérêts de la famille » sont proposées pour avoir une récompense créée par le conseil général. 3 sont choisies à Chaumont.

 

On commence aussi à se préoccuper d'un monument pour les Morts ...

Cela sera discuté pendant plusieurs sessions.

 

10 juin 1917: Perpétrer le souvenir  des enfants du Pays morts pour la Patrie pendant la grande guerre…

10 juin 1917: Perpétrer le souvenir des enfants du Pays morts pour la Patrie pendant la grande guerre…

                                           17 novembre 1918, 7 jours après l’armistice… Aucune mention de l'arrêt des combats !

17 novembre 1918, 7 jours après l’armistice… Aucune mention de l'arrêt des combats !

En guise de conclusion:

« Ce qui surprend tout le monde, c’est le peu d’échos de la Grande Guerre dans une commune de l’arrière. On ne peut que supposer qu’ils commentaient la mort des enfants de Chaumont entre eux. 47 sont inscrits au monument aux morts… ».

 

On peut exclure la censure car elle n’est pas en place en 1914, donc ils auraient pu commenter la déclaration de guerre par exemple...

  

Les conseillers municipaux respectent scrupuleusement leur vocation à discuter des budgets…

                                                                                         (Exposé et photos d'après les registres de Chaumont de C. Loriot)

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2018 6 15 /09 /septembre /2018 12:15
Franck Hanot, président de Chaumont au fil du temps, accueille les visiteurs. Quelques extraits de son intervention...

Franck Hanot, président de Chaumont au fil du temps, accueille les visiteurs. Quelques extraits de son intervention...

 "Le titre de cette exposition met l’accent sur une période courte de l’histoire de notre commune. Un siècle d’histoire parfaitement illustré par cette riche exposition. Que de transformations durant ce siècle. Elles sont  dues  au progrès et en particulier aux nouveaux moyens de transport. Avec l’automobile apparait le tourisme, l’aménagement des routes et des ponts. Les transports en commun se développent également avec le train puis le tramway, ils amènent leur lot de touristes mais permettent également aux habitants de rejoindre le marché"...

 "La Loire est également témoin de ces changements, la marine de Loire jadis si prospère décline concurrencée par le rail. Traverser souvent avec des véhicules plus lourds nécessitent de renforcer le pont. Ne pas laisser traverser l’ennemi est un impératif stratégique en temps de conflit. On détruit et les passeurs  retrouveront un temps leur activité avant la construction de passerelles...

La fantaisie trouve aussi sa place avec les nouveaux occupants du château. Leurs réalisations motivées  par le goût du luxe et de la fête modifieront profondément la commune  et en feront la renommée"...

"Tout ceci est fixé à jamais sur ces cartes postales ou ces photos  collectées et commentées par les passionnés que sont Joel Girard et Olivier Pillet. Lors de la préparation de cette exposition, leurs commentaires ont fait revivre ces personnages, ces familles fixés sur la photographie"...

 

"Cette exposition va avoir une continuité. Elle est  la base des panneaux du  circuit de découverte de notre commune et pourquoi pas, fera l’objet d’un livre"...

Un témoignage de jeunesse...

Un témoignage de jeunesse...

 2 "plaques" sur papier sont présentées. Un groupe de travail fait avancer le projet pour constituer un circuit de 22 plaques à mettre sur des maisons dans le village, afin de faire écho à cette exposition, histoire de fixer les souvenirs...

Courant 2019... 

Pour le faire ce circuit, liant les vues actuelles et celles du passé !

Un moment de convivialité qui prolonge les échanges...

Un moment de convivialité qui prolonge les échanges...

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2018 7 02 /09 /septembre /2018 18:25
HORAIRES de l'exposition sur les cartes postales anciennes                                                                                                       à l'OT de Chaumont sur loire
Partager cet article
Repost0
1 septembre 2018 6 01 /09 /septembre /2018 12:07
Le 1er septembre, mise en place de l'exposition à la salle de l'OT de Chaumont-sur-Loire...
Le 1er septembre, mise en place de l'exposition à la salle de l'OT de Chaumont-sur-Loire...

Le 1er septembre, mise en place de l'exposition à la salle de l'OT de Chaumont-sur-Loire...

Cette exposition, reprise de celle de février 2018 qui s'était tenue à la salle de la mairie pendant l'épisode neigeux, est visible tout le mois de septembre aux heures d'ouverture de l'Office.

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2018 2 17 /07 /juillet /2018 23:06
Article NR du 13 juillet 2018

Article NR du 13 juillet 2018

Partager cet article
Repost0
Published by chaumont aufildutemps - dans ACTIVITES